Bach (1685-1750) : Passion selon St-Jean


Écrite à la fin de 1722, la Passion selon Saint-Jean était destinée à servir d'épreuve à l'appui de la candidature de Bach au poste de cantor à St-Thomas de Leipzig. Elle correspond aux chapitres 18 et 19 de l'Évangile. Elle débute avec l'épisode de Gethsémani et s'achève avec l'ensevelissement du Christ.

L'essentiel de l'oeuvre est formé de la lecture en récitatif du texte évangélique dans lequel s'insert le choeur lorsque la parole est donnée soit à la foule soit à plusieurs interlocuteurs simultanément.

Selon l'usage des passions en musique, le récit est encadré par un vaste choeur introductif et un «Schlusschor» d'actions de grâces. Le récit est périodiquement coupé par des strophes de choral empruntées au répertoire d'église mais dont l'harmonisation reflète le souci de Bach de traduire au plus proche du texte. Les chorals interviennent chaque fois que le récit évangélique comporte un élément qu'ils sont susceptibles de commenter.

La première partie, relativement courte malgré l'ampleur de son choeur introductif
Herr unser Herrscher (Seigneur notre Maître), frappe par l'inquiétante persistance des remous de basse et l'obsédante supplication des «Herr».

La seconde partie s'ouvre par un choral introductif
Christus der uns selig macht (Le Christ qui nous donne le salut), dont une autre strophe réapparaîtra à la fin de l'oeuvre, assurant ainsi à l'ensemble une forte unité.

Après un bref épilogue racontant l'ensevelissement, l'oeuvre s'achevait dans une première version par le célèbre
Ruht wohl, ihr heiligen Gebeine (Repose en paix, sainte dépouille), adieu du choeur en forme de berceuse, adressée au Christ mort, l'une des plus belles pages de la musique.

Un dernier choral conclusif
Ach Herr, lass dein' lieb' Engelein (Hélas Seigneur, laisse tes chers angelots), d'une grandeur majestueuse, lui a plus tard été adjoint ; il apporte le point final sur la grandeur du mot «ewiglich» (pour l'éternité) qui donne ainsi au chef d'oeuvre sa dimension supraterrestre.



Retour
Saison 96-97