Edward Elgar (1857 - 1934) Te Deum et Benedictus op 34


Fils d’un organiste qui tenait aussi une boutique de partitions, c’est dans ce cadre familial qu’il acquiert sa formation musicale. Il apprend à jouer pratiquement seul du piano, du violon et de l’orgue et forge sa technique musicale en étudiant avidement le stock de partitions de son père, ou en arrangeant de la musique pour des ensembles d’amateurs auxquels il participe lui-même comme instrumentiste. On connaît surtout chez nous son Concerto pour violoncelle (1919) ou ses Variations Enigma (1899). Très attaché à l’Empire britannique, il prolonge dans sa musique les fastes de l’époque victorienne. Chacun a dans l’oreille sa célèbre marche Pomp and Circumstance qui a connu très vite un grand succès populaire et qui est devenue un hymne non officiel de l’Empire.

Te Deum et Benedictus, op. 34 est la première grande oeuvre de Elgar destinée à un service religieux. Elle lui a été commandée pour l'ouverture du Three Choirs Festival de 1897. L’oeuvre a eu un tel succès qu’elle a été reprise lors du festival de l’année suivante.

Notes d’après Guide de la Musique sacrée et chorale profane, éd. Fayard; article Edward Elgar sur fr.wikipedia.org


Retour
Saison 10-11