Gabriel Fauré (1845 - 1924)


Destin étonnant que celui du Requiem de Fauré, œuvre pourtant ô combien connue et appréciée des mélomanes. En effet, ce n'est qu'assez récemment, en 1994, qu'on a pu reconstituer sa genèse, car il a connu des élargissements et des amplifications successives entre 1887 et 1893. Voici ce qu'en dit Fauré lui-même : "Mon Requiem a été composé pour rien ... pour le plaisir si j'ose dire !" Une première version, comptant cinq numéros, est donnée en janvier 1888 pour l'enterrement d'un paroissien de la Madeleine à Paris, avec un orchestre des plus modestes : quelques cordes (altos, violoncelles contrebasses, plus un violon dans le Sanctus), une harpe, des timbales et l'orgue. Dans une deuxième version, Fauré ajoute l'Offertoire et le Libera me, tous deux pour un baryton soliste, et étoffe l'orchestre avec des cuivres. À la fin du siècle, Hamelle, son éditeur, lui réclame une révision pour grand orchestre. C'est cette "orchestration définitive", dont on ne sait d’ailleurs pas si elle est de la main du compositeur ou s’il en a chargé un de ses élèves, qui est créée en juillet 1900 à l'Exposition universelle de Paris. Elle connaît un succès immédiat, mais elle est sans doute assez éloignée des intentions premières de Fauré. "Peut-être ai-je aussi d'instinct cherché à sortir du convenu. Voilà si longtemps que j'accompagne à l'orgue des services d'enterrement ! J'en ai par-dessus la tête. J'ai voulu faire autre chose. […] Un Requiem doux comme moi-même", assurément bien éloigné de la grandiloquence et du fracas de certains de ses contemporains. "Mon Requiem ... on a dit qu'il n'exprimait pas l'effroi de la mort, quelqu'un l'a appelé une berceuse de la mort. Mais c'est ainsi que je sens la mort : comme une délivrance heureuse, une aspiration au bonheur d'au-delà, plutôt que comme un passage douloureux."
C'est dans sa version de 1893, pour petit ensemble instrumental (deux altos, deux violoncelles, contrebasse, deux cors, harpe et orgue) que nous l’avons donné en octobre 2013.

Notes d’après Guide de la Musique sacrée et chorale profane, éd. Fayard, livret de CD : Fauré: Requiem, Naïve



Retour Saison 94-95 Saison 13-14