Giya Kancheli (*1935) – Amao Omi


Giya Kancheli est un compositeur géorgien né en 1935 à Tbilissi, en ex-URSS, où il entreprend ses études musicales, piano et composition. Très rapidement, il se fait connaître par ses symphonies, à l’orchestration puissante, inspirées de Bartok et Chostakovitch. En 1971, il devient directeur musical du théâtre de la capitale, et compose presque chaque année une musique de scène pour les pièces qui y sont jouées. Il écrit également de nombreuses musiques de film.

En 1991, sous la pression des bouleversements politiques et sociaux qui suivent l’effondrement de l’Union Soviétique, il quitte la Géorgie et va s’établir à Berlin pour quelques années. Il compose beaucoup, son style s’épure, devient presque minimaliste, comme celui de son contemporain estonien Arvo Pärt. Le folklore géorgien influence en partie sa musique, on y trouve également des passages profondément spirituels. Depuis 1995, il vit à Anvers, en Belgique.

Amao Omi, «Vaine guerre» date de 2005 et a été écrit pour le Raschèr Saxophone Quartet. C’est une pièce qui surprend par sa manière de dénoncer la guerre. Kancheli n’a pas utilisé à proprement parler un poème pour sous-tendre sa musique, mais des mots en relation avec la nature, les paysages, la culture et les traditions de Géorgie, en courtes séquences mélodiques ou rythmiques qui se répètent dans une nuance en général pianissimo, comme une supplication pour la paix intérieure et extérieure. Quelques brefs crescendos à fortissimo viennent interrompre cette méditation toute intérieure, ponctuée de nombreuses respirations. Le quatuor de saxophones encadre le chant avec grande délicatesse. Comme celle d’Arvo Pärt, la musique de Kancheli laisse une grande place au silence.

Notes d’après www.wikipedia.org

Retour Saison 13-14