Francis Poulenc (1899-1963)


Quatre motets pour le Temps de Noël (1952)


Fin 1951, Poulenc commence un cycle de motets qu'il achève en mai de l'année suivante, et pour lesquels il choisit les textes propres au Temps de Noël. Ces quatre motets, «pendant aux austères Pénitence», sont à l'opposé des pièces pour Pâques — les Quatre motets pour un Temps de Pénitence — écrites entre 1938 et 1939. Mais il ne s'agit pas d'un cycle strictement festif, puisqu'une gradation du plus sombre au plus joyeux s'opère au fil des quatre motets.

O magnum mysterium rend compte de manière presque angoissée du mystère de la Nativité. Le second motet, Quem vidistis pastores dicite, sous-tend une mélodie mélancolique et inquiète d'un accompagnement de sons à bouche fermée. Videntes stellam installe un ton plus confiant, avant le quatrième motet, Hodie Christus natus est, enfin franchement joyeux, rythmique, bondissant.


D'après Renaud Machard, Poulenc, Éditions du Seuil, 1995


Retour Saison 01-02 Saison 02-03